Colloque sur la dépendance des majeurs

Accueilli par Jean-Marc Nesme, maire de la ville et rotarien, c’est un petit public qui a répondu présent à l’appel du président Olivier Dauvergne pour le colloque qui touche un problème de société très délicat, les majeurs dépendants. Pour resituer le cadre d’action, Hélène Pirat, présidente du tribunal de grande instance de Mâcon et présidente du conseil départemental d’accès au droit, a abordé les aspects juridiques de la prise en charge de ces personnes adultes incapables, tout ou partie, de se gérer et gérer leurs biens.

Les options

Ainsi ont été déclinées les différentes options, allant de la mise en sauvegarde à la tutelle en passant par la curatelle. Autant de situations créant des souffrances et des difficultés dans les relations familiales, l’intervention d’un tiers n’étant pas toujours très bien perçue. L’aspect médical, évoqué par les docteurs De Gail et Savet, a mis en avant les signes d’alerte et l’examen pathologique de la personne devant être placée sous ces modes de protection, que seul le juge peut mettre en place.

L’aspect social concerne autant les personnes vivant encore chez elle que celles placées en institution. C’est le rôle des mandataires, personnes assermentées qui interviennent dans la gestion de la vie des personnes aidées suivant un cadre préalablement défini et par la loi et par les besoins immédiats. Françoise Giraudon en a parlé pour les personnes encore à leur domicile, Florence Berger et Antoine Hastings ont abordé le problème pour celles vivant en établissement, et Eric Brun a précisé l’action envers les personnes en situation de handicap mental.

Enfin, Régis Henry, notaire à Bourbon-Lancy, a précisé les notions du futur mandat de protection pour autrui qui pourrait être une alternative simplifiée à l’aide que l’on se doit d’apporter dans des cas, où comme le disait A. Lamy, « le cœur suit mais la tête ne suit plus ». Ce colloque a permis des échanges intéressants sur un sujet sociétal qui demande beaucoup d’attention et de respect.

Jean-Marc Nesme “La législation française est l’une des plus abouties pour venir en aide aux personnes dépendantes majeures.”

Publié le jeudi 7 novembre 2013, par Club de PMC, et mis à jour le 7 novembre 2013.