Soirée pour l’autisme au théâtre SAUVAGEOT de Paray le Monial

Du tour de France … aux fables de Jean du Frout.

Soirée pour l’autisme au théâtre SAUVAGEOT de Paray le Monial à 19h30 avec une communication sur les méthodes d’accompagnement des autistes aujourd’hui suivie d’ un spectacle jubilatoire d’un auteur de fables contemporaines qui se joue des mots avec bonheur et bonne humeur., Jean- François NAQUET RADIGUET.

Cf affiche sur ce site

Les places sont à retirer de préférence à l’Office de Tourisme de Paray le Monial, près de la Basilique, et le soir même au théâtre.

Les bénéfices de cette soirée seront consacrés à la formation des personnes accompagnant des autistes au jour le jour.

L’auteur dédicacera son dernier livre à l’issue du spectacle.

D’abord, une carrière assez mouvementée en France et de par le monde comme dirigeant dans de grands groupes de l’industrie alimentaire française, souvent à l’étranger comme patron de filiales : Etats-Unis, Maroc, Mexique et Amérique Latine.

Puis une surprenante parenthèse de deux ans comme Directeur général du Tour de France, pour mondialiser le Tour : En 1988, l’année où Stephen Roche gagne et en 1989, l’année ou Laurent Fignon perd pour 8 secondes de retard sur Greg Lemond dans le contre la montre de la dernière étape ! Parfaitement néophyte dans le monde plutôt clos du vélo, Jean-François Naquet-Radiguet faisait preuve de compétitivité et d’esprit sportif en décidant que la course durerait jusqu’au dernier coup de pédale de la dernière étape. C’était tout de même plus exaltant que la parade qu’était devenue la dernière étape du Tour de France, où le vainqueur du Tour est connu avant le départ de l’étape. Métier passionnant mais intenable, en raison des problèmes révélés par la suite, déjà bien présents !

A la retraite, Jean-François Naquet-Radiguet qui avait toujours écrit en amateur trouve enfin le temps de s’y mettre sérieusement. Il commence l’écriture quotidienne des fables sous le nom de Jean du Frout. Il voulait un nom de plume aquatique, par déférence envers son Maitre, le fabuliste inégalable. Le nom du « Frout », tout petit ruisseau derrière sa maison de Bretagne, lui parut plus approprié que celui de la rivière voisine, « La Flèche », bien trop ambitieux.

Jean du Frout trouve son bonheur dans le format court, la variété, la vivacité, la mise en scène et les dialogues alertes des fables :

« Des fables ! Plus personne aujourd’hui n’en écrit.
Le genre est dépassé, démodé, décati.
Pourtant c’est commode d’avoir pour interprètes
De charmants animaux qui ne sont pas si bêtes.
Et de les faire parler plus sagement que nous
Dans des moralités … pas morales du tout. »

Très vite, l’idée du spectacle s’imposa : Deux douzaines de fables de Jean du Frout. Après chaque fable, des notes improvisées au piano sur un thème pertinent ou impertinent, lié à la fable dite, souvent avec la participation bien venue de la salle qui manifeste sa satisfaction.

En 2008, le spectacle « Notes Affables », est joué plusieurs fois en Bretagne, avec un succès croissant.
Mai 2009, « Notes affables » fut donné deux fois à Paris en mai 2009 dans un Théâtre des Deux Ânes, plein et enthousiaste. L’été 2009, « Notes Affables » est joué à nouveau en Bretagne.
Eté 2010, « Fabuleux Récital », remanié et enrichi de fables nouvelles tourne avec succès en Bretagne.
En 2011, le nouveau spectacle de Jean du Frout, « Fablerie », testé en Belgique lors de trois représentations mémorables à Louvain-la-Neuve et à Bruxelles, a été joué avec un grand succès en mai, au théâtre des Deux Ânes, à Paris.
« Fablerie » tourne pendant l’été 2011 en Bretagne. A l’automne « Fablerie » est donné pour une grande soirée privée dans le cadre enchanteur de la villa Ephrussi à Saint Jean Cap Ferrat. Lors du premier Festival de poésie de la ville de Landivisiau, « Fablerie » est jouée le 14 décembre à la salle François de Tournemine.
Eté 2012, la nouvelle version de Fablerie tourne en Bretagne.
Les lundis 19 et 26 novembre et 3, 10 et 17 décembre 2012, « Fablerie » entièrement remaniée est jouée à nouveau au théâtre des Deux Anes à 20h30.
« Fablerie » : Des fables en balade, un piano en embuscade. Mi- fables nouvelles, mi- fables déjà « classiques » reprises des succès précédents. Une heure et demie de spectacle jubilatoire où on ne sait qui, de la scène ou de la salle, s’amuse le plus. Aux fables, Camille Glémet et l’auteur, Jean-François Naquet-Radiguet. Au piano, Fabrice Coccitto.

L’Edition Improbable a publié les trois premiers livres de fables de Jean du Frout, dont les deux premiers sont épuisés.

Les Editions Fischbacher reprennent le flambeau en publiant « Fablerie », un recueil de fables illustrées par le grand Desclozeaux dont la deuxième édition, revue et augmentée, vient de sortir.

Les deux premiers livres de fables de Jean du Frout ont été réédités par les Editions Fischbacher dans un format très agréable. Le troisième sera réédité prochainement dans ce même format. Les livres quatrième et cinquième seront publiés en 2013 pour constituer le « Tout du Frout », en cinq volumes.

Quoique … On dit que le livre sixième est bien entamé …
Il est vrai que son Maître écrivit douze livres de fables … On peut toujours rêver !

Ces livres sont proposés à l’issue des spectacles ou disponibles sur le site www.jeandufrout.fr et chez l’éditeur.

Publié le dimanche 23 juin 2013, par Club de PMC, et mis à jour le 7 novembre 2013.