Un avion pour l’espoir

Pour la seconde fois, le Rotary Club du Charollais organise une vente au profit de l’association des Papillons Blancs. Un avion en bois sera mis aux enchères. Retour sur ce projet.
Article jsl


Les travailleurs de l’ESAT, fiers devant leur avion. Photo E.L

Aux Charmes, à Paray-le-Monial, le chouchou s’appelle F-ESAT. L’avion entièrement construit en bois ne vole peut-être pas, mais « il roule relativement bien », explique Gérard Martin, moniteur d’atelier à l’ESAT (Etablissement et Services d’Aide par le Travail) de Paray. C’est d’ailleurs ce dernier qui a concrétisé ce projet. « Il y a deux ans, pour le premier partenariat, nous avions vendu une voiture en bois. Alors, cette année, j’ai eu l’idée d’un avion ». Grâce seulement à quelques photos sur Internet, le moniteur imagine rapidement le biplan. Il s’entoure de quatre jeunes ouvriers pour la construction. Entre le contreplaqué à scier, les pièces à assembler, la peinture à étaler… le projet a nécessité près de 160 heures de travail, dont 40 uniquement pour la décoration.

Vous pourrez admirer cet avion en bois ce dimanche 3 juin à l’aéroport de Saint-Yan. À l’occasion de la deuxième édition « Entre ciel et terre » organisée par le Rotary Club du Charollais, il sera même vendu aux enchères à 15 h. « La somme qu’en retirera l’ESAT sera investie dans le soutien », selon Aurélie Gantillon, la chef de service de l’établissement. « Cela correspond aux sorties culturelles, au sport, à l’achat d’objets domestiques… ». Bref, tout ce qui pourrait amener un peu de joie aux plus de 80 travailleurs à temps plein, tous déficients intellectuels.

Thibaut Carage

Publié le mercredi 30 mai 2012, par Club de PMC, et mis à jour le 30 mai 2012.